top of page
Rechercher

Comment choisir son thermostat et programmateur ?

L’association d’un thermostat de chauffage et d’un programmateur permet de réaliser d’importantes économies d’énergie en améliorant le confort de la maison. Le thermostat assure la régulation calorifique, le programmateur planifie les besoins en chaleur selon les heures de présence ou la température désirée dans chacune des pièces. Ces appareils peuvent s’adapter à la majorité des systèmes de chauffage, central ou électrique en particulier. Certains fonctionnent par liaison filaire, d’autre par ondes radio ou infrarouge. Le dispositif de régulation et de programmation est facile à installer. Une fois les réglages effectués, le chauffage est géré automatiquement. Un investissement rentable, au service du confort et de la maîtrise énergétique.


A quoi

sert un thermostat de chauffage ?


La fonction première d’un thermostat de chauffage est de contrôler la température du logement et de l’adapter à celle demandée (dite « température de consigne »).

Il en existe plusieurs types, plus ou moins perfectionnés, qui répondent à des besoins différents.


Le thermostat de base

Cet appareil à écran LCD ou à molette graduée permet de régler manuellement la température du logement.

Fonctionnant en « tout ou rien », il déclenche le chauffage quand la température ambiante descend en dessous de la température de consigne et l'arrête une fois atteinte.

Il existe des thermostats manuels pour chaudière seule et des modèles plus polyvalents, également compatibles avec une pompe à chaleur, un chauffage électrique ou un plancher chauffant.


Le thermostat électronique

Installé dans une pièce de référence (couloir, séjour…) et relié à la chaudière, le thermostat électronique maintient la température de consigne dans tout le logement en corrigeant les éventuelles variations de températures.

Le thermostat électronique assure une température ambiante très stable. Il est adapté à tous les types de chaudières, y compris à condensation. Il favorise un meilleur rendement et une réduction de la consommation d’énergie.


La différence entre le thermostat et la régulation

Reliée à une chaudière, une pompe à chaleur ou une installation de chauffage électrique, la régulation remplit une fonction de programmation. Elle peut être intégrée à un thermostat ou y être associée sous la forme d’un programmateur de chauffage indépendant.


Quel type de thermostat pour le chauffage central ?

On distingue deux types de thermostats en chauffage central.


Le thermostat programmable

Le thermostat programmable a la capacité de programmer la température du domicile selon des plages horaires prédéfinies. Les modèles proposés offrent différentes fonctions et une grande liberté d’utilisation.

  • Ils peuvent gérer plusieurs zones, établir à l’avance des plages horaires de façon quotidienne (jour/nuit) ou hebdomadaire (travail/week-end).

  • Ils permettent d’adapter la température du logement ou de certaines pièces au mode de vie des occupants, selon leurs périodes de présence et d’absence, d’activité et de sommeil.

Le thermostat connecté

Le thermostat connecté offre une programmation à la carte, pour s’adapter aux habitudes des occupants de la maison. Il déclenche la mise en route de la chaudière en fonction de l’isolation thermique du logement et de la température extérieure.

  • Le thermostat peut être piloté à distance, depuis n’importe quelle pièce de la maison ou depuis le lieu de travail, via un Smartphone, une tablette ou un ordinateur.

  • Le thermostat peut aussi être commandé vocalement, grâce une application dédiée.

Comment chauffer chaque pièce de la maison ?

Chaque pièce de la maison nécessite une température adaptée à son utilisation.

  • Salon : 19 à 20 °C

  • Chambres : 18 °C

  • Salle de bains : 22 °C, en période d’occupation.

Quelques principes permettent également de chauffer « utile ».

  • Veiller à une bonne isolation (toits, murs, fenêtres, etc.)

  • Ne pas chauffer en permanence les pièces inoccupées (bureau, buanderie, etc.).

  • Baisser le thermostat avant de se coucher.

  • Éteindre les radiateurs au moment de l’aération de la chambre le matin ou le soir (10 minutes environ).

  • Baisser la température de 3 ou 4 °C en cas d’absence de moins de deux jours ; au-delà, mettre le radiateur en mode « hors gel ».

12 vues0 commentaire
bottom of page