top of page
Rechercher

Pourquoi mettre son compteur électrique aux normes ?

La sécurité du logement est une priorité pour tous. Le système électrique d’une bâtisse est un point particulièrement sensible et doit être très sécurisé. Pour cela, l’état a mis en place des normes servant de mesure pour le contrôle de la sécurité électrique (câblage, interrupteur différentiel, etc.).



Afin de connaître l’état de votre système électrique, un diagnostic doit être réalisé par un artisan électricien. Ce diagnostic est particulièrement conseillé lors d’une intention d’achat d’un logement. La loi prévoit que tous les bâtiments de plus de 15 ans destinés à la vente ou à la location doivent subir un diagnostic électrique. Les normes en vigueur doivent être obligatoirement appliquées pour tous les logements.


La mise en conformité du réseau électrique est obligatoire pour la sécurité des personnes et du bâtiment. Une installation électrique vétuste accroît le risque de court-circuit, de surintensité, d’électrocution et d’incendie dans un logement. Un circuit électrique surchargé et mal entretenu augmente également le risque pour vos équipements électriques.


Lors d’une rénovation électrique, la mise en sécurité du réseau électrique est une priorité. Les travaux électriques comme l’installation d’un tableau électrique (disjoncteur et disjoncteur différentiel), d’une prise de courant ou d’un compteur électrique doivent être sécurisés. La mise à la terre d’une prise électrique et des fils électriques est obligatoire et protège vos appareils électriques.


La norme qui réglemente le tableau électrique


En France, la norme n’a cessé d’évoluer en matière d’électricité pour offrir toujours plus de sécurité et de confort aux occupants des logements d’habitation. Depuis plusieurs années, la plus récente est la norme NFC 15-100 qui impose des règles d’installation et la présence d’équipements minimum dans le logement :

  • Tous les éléments métalliques doivent être mis à la terre. Un bornier de terre doit donc être présent dans le tableau électrique.

  • Un interrupteur 30 mA doit protéger tous les circuits électriques des pièces d’eau.

  • Le tableau doit être équipé d’un disjoncteur général en amont de toute l’installation.

  • Le tableau électrique doit être facilement accessible.

  • La présence d’un parafoudre est obligatoire dans certaines régions de France.

  • Des modules de protection (interrupteur et disjoncteurs différentiels) doivent protéger chaque système électrique depuis le boîtier central.

  • Chacun des circuits doit être facilement repéré grâce à une étiquette avec une indication appropriée. On doit pouvoir y retrouver à la fois la fonction et la zone concernée (ex. : lumières cuisine) et que le tout soit facilement compréhensible.

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page